Schnoodle : tout savoir sur cette race

Publié le : 26 avril 20236 mins de lecture

Le schnoodle est l’une de ces races méconnues mais très populaires, car il s’agit d’un croisement entre un schnauzer et un caniche. Il devient de plus en plus populaire grâce à son aspect adorable et à sa nature active et affectueuse.

Si vous souhaitez savoir ce qui a résulté du croisement de ces deux chiens, vous trouverez ici toutes les connaissances nécessaires. En outre, vous pourrez également vous renseigner sur l’état de santé général du schnoodle et sur les soins particuliers dont il a besoin, alors ne manquez pas votre chance.

Origine du schnoodle

On ne sait pas exactement quand le schnauzer et le caniche ont commencé à se croiser, mais on estime que c’est il y a environ 40 ans que le produit de ce croisement a reçu son nom. Comme les autres hybrides, les schnoodles ne sont pas reconnus comme une race par les organismes cynologiques internationaux.

Caractéristiques de la race

Le corps du schnoodle est proportionnel et athlétique. Son pelage est l’une de ses meilleures qualités, car il est abondant, long et bouclé. Sa texture peut être plus épaisse, comme celle du schnauzer, ou soyeuse, comme celle du caniche. La couleur du pelage varie, bien que les plus courantes soient le gris, le noir, le blanc, le brun ou le doré.

En fonction de la taille de ses parents, le schnoodle a 5 variantes différentes :

  • pèse 30-32 kg et mesure 66 centimètres au garrot.
  • avec 20-30 kilos et 50-66 centimètres de hauteur, est le croisement entre la taille moyenne des deux races d’origine.
  • Son poids est de 12 à 20 kilos et il fait environ un demi-mètre de haut.
  • pèse de 6 à 12 kilos et mesure de 30 à 40 centimètres.
  • cette variante ne pèse que 3 à 6 kilos et ne dépasse pas 30 centimètres de hauteur.

Un autre trait caractéristique de cette race est qu’elle développe parfois les barbes et sourcils épais des . Bien que ces caractéristiques ne soient pas très visibles car le schnoodle a tendance à avoir des poils plus denses sur le visage.

Le caractère du schnoodle

C’est une race caractérisée par sa grande sociabilité. Ce sont des chiens très amicaux et ils montrent continuellement de l’affection. De plus, ils ont beaucoup d’énergie et l’envie de jouer, ils sont donc idéaux pour les longues promenades dans les parcs et autres lieux ouverts. Il convient de noter qu’ils adorent nager.

Le schnoodle est un chien extrêmement intelligent. Il est également curieux et audacieux, ce qui fait de ces chiens d’excellents élèves en matière de jeux et de tours. À cela s’ajoute leur tendance à la complaisance, car ils profitent de la joie des membres de leur famille.

Cependant, ce sont des chiens timides avec les autres membres de leur espèce. Idéalement, une bonne socialisation devrait être effectuée dès le plus jeune âge, sinon des comportements dysfonctionnels pourraient apparaître lors d’interactions ultérieures.

Soins spéciaux

Comme c’est un chien très énergique, l’exercice quotidien est une priorité dans ses soins. Sinon, vous risquez d’être confronté à des problèmes de comportement typiques de l’énergie refoulée, tels que des comportements destructeurs ou des troubles anxieux.

Conformément à ses besoins psychologiques, le schnoodle a besoin de stimulation mentale à des moments où il doit jouer seul. Ce n’est pas un chiot qui s’assoit dans un coin et dort tout l’après-midi, car il voudra faire des activités et interagir avec vous. Passez du temps de qualité avec lui et changez régulièrement ses jouets.

Le pelage est une autre caractéristique du schnoodle à prendre en considération lors du toilettage. Comme son pelage est épais et bouclé, vous devrez le brosser quotidiennement pour éliminer les poils morts et éviter les enchevêtrements.

Les bains ne doivent pas être trop fréquents. En fait, il est conseillé d’emmener le schnoodle chez des professionnels à l’heure du bain, afin qu’il reçoive le traitement le plus approprié pour prendre soin de la santé de la peau et des cheveux.

Santé

Le schnoodle est susceptible d’hériter de certaines des maladies typiques du schnauzer et du caniche. Cependant, il semble que dans ce mélange, l’incidence de ces maladies soit plus faible. Parmi les plus importantes, citons les suivantes :

En raison de ses oreilles pleines et tombantes (mal ventilées), le schnoodle a tendance à contracter des maladies de l’oreille, principalement dues à des champignons et des bactéries.

Cette tendance nous vient du caniche. Il s’agit de l’opacité progressive du cristallin, qui rend la vision difficile.

Cette maladie, au contraire, est héritée du schnauzer. Elle peut être prévenue par une alimentation équilibrée et des aliments de qualité.

rotule : également héritée du caniche, cette lésion consiste en un déplacement de la rotule de son emplacement anatomique normal et correct.

et autres problèmes articulaires : cette pathologie, plutôt que d’être liée aux parents eux-mêmes, est un problème fréquent chez les grandes races. Par conséquent, il est plus probable de le trouver chez le schnoodle standard et géant.

Comme vous pouvez le constater, les problèmes que peut présenter ce métis ne sont pas très graves et il est possible de les éviter avec des soins appropriés. Veillez à ce que le calendrier des vaccinations et des vermifuges soit à jour et effectuez les examens périodiques correspondants : vous pourrez ainsi profiter de votre ami pendant de nombreuses années heureuses.

Plan du site